Vous êtes installés, ou préparez une installation, et vous envisagez d'élever des chèvres Cou-clair du Berry ? Retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour faire votre choix, préparer votre projet et trouver des animaux !

Adopter la Cou-clair du Berry n’est pas adopter une chèvre comme les autres : en faisant le choix de chèvres issues d’une population locale, vous agirez pour la sauvegarde et le développement de la biodiversité domestique, ces Trésors vivants du territoire qui sont aujourd’hui menacés. Mais ce choix ne sera pas au détriment de votre élevage, bien au contraire : les Cou-clairs du Berry sont réputées pour leur rusticité et la qualité de leur lait, ce qui en fait des chèvres très intéressantes en élevage laitier fromager comme en écopaturage !

POURQUOI CHOISIR LA COU-CLAIR DU BERRY ?

checkmark_8x.png

Etre FIER de contribuer à la sauvegarde de la biodiversité domestique du territoire

checkmark_8x.png

Rejoindre un COLLECTIF d'éleveurs professionnels et amateurs passionnés, réunis au sein de l'ARCCB.

checkmark_8x.png

S'engager dans une DIVERSIFICATION ORIGINALE, qui parle aux consommateurs et reconnue par la marque Trésors vivants.

La marque Trésors vivants, gérée par l'URGC, vise à identifier tous les produits de la région Centre-Val de Loire issus de la biodiversité domestique. Le règlement d'usage de la marque pour les produits issus de la chèvre Cou-clair du Berry est disponible sur demande.

checkmark_8x.png

Opter pour une chèvre RUSTIQUE et ADAPTEE à son TERRITOIRE. 

La chèvre Cou-clair du Berry est une population locale, adaptée à son territoire. C'est un animal rustique, adapté à la vie en plein air et à l'écopâturage. Elle est résistante et relativement peu sensible aux maladies. Elle valorise efficacement toutes le ressources en pâturage.

checkmark_8x.png

Faire le choix de la QUALITE plutôt de de la quantité

La bonne qualité de son lait permet de compenser une volume de production qui peut être légèrement inférieur à la race alpine, en faisant une chèvre intéressante pour la transformation fromagère.

La faible taille de la population et la diversité des types d'élevages ne permet pas aujourd'hui de fournir des références techniques précises sur les Cou-clairs du Berry. Cependant, plusieurs fiches de présentation d'élevages sont disponibles, pour vous faire une idée du fonctionnement et des résultats de certains systèmes d'élevage intégrant la Cou-clair du Berry. Vous pouvez les télécharger ici : 

Cas concret 1.PNG

Cas-concret 1

Transformation laitière avec 40 Cou-clairs du Berry

cas concret 2.PNG

Cas-concret 2

Troupeau mixte 60 chèvres laitières, petit troupeau de brebis

TEMOIGNAGES d'ELEVEURS

bulle_edited.jpg

 « En 2012, je me suis installée avec un

troupeau de chèvres de races alpines et Roves. Environ

trois ans après mon installation, j’ai eu l’occasion de reprendre

une partie du cheptel d’une éleveuse qui travaillait en Cou-clair du Berry… et j’ai bien fait, car ces chèvres sont adaptées à notre terroir! Parallèlement, j’ai progressivement abandonné les Roves, moins adaptées, qui souffraient de problèmes de pieds sur nos grasses prairies berrichonnes. Les Cou-clairs du Berry ont certes une production laitière qui peut être inférieure aux alpines, mais qui est compensée par les bons taux : on a donc un bon rendement fromager ! Elles sont rustiques, ne sont pas difficiles, et mangent facilement tout ce qu’elles trouvent. Elles ont leur petit caractère, mais elles sont très proches de moi, un peu pots de colle.»

« À la recherche d’une ferme à racheter en 2016,

j’ai découvert par hasard la chèvre Cou-clair du Berry sur une

ferme du sud de la Brenne. C’est cette chèvre qui m’a convaincu de reprendre la ferme, pour y faire quelque chose de différent des voisins : préserver une race du territoire ! Même si j’étais convaincu par l’idée, j’ai été un peu sceptique sur la quantité de lait que ces chèvres pouvaient fournir. Mais avec un appui technique, une alimentation adaptée et un peu de sélection, je produis plus que ce qui était prévu ! Et surtout, les Cou-clairs du Berry sont vraiment rustiques et résistantes, sont adaptées au pâturage extérieur, et je n’ai plus besoin de traitement chimique depuis trois ans maintenant. »

VOS ENGAGEMENTS

La Cou-clair du Berry étant une population de taille très réduite, et encore très fragile, il est nécessaire de respecter quelques engagements simples en choisissant cette race pour votre élevage. L’ensemble des engagements sont précisés dans la charte d’élevage, que vous pouvez télécharger ci-contre. Les deux éléments principaux sont les suivants :


- La reproduction : afin de faire progresser la population, il est essentiel de faire se reproduire les chèvres avec un bouc Cou-clair (à plus de 75% de génétique Cou-clair du Berry). En effet, si vous adoptez une chèvre et qu’elle ne se reproduit pas, la population n’augmente pas… et aujourd’hui, avec environ 200 chèvres Cou-clair en tout, chaque animal est précieux et doit se reproduire ! L’ARCCB peut vous accompagner pour trouver un bouc adapté à vos chèvres, et le renouveler régulièrement. Si vous avez plusieurs boucs, il est souhaitable de pouvoir identifier le père, pour permettre un bon suivi de filiation.


- Le suivi du cheptel : les éleveurs s’engagent à renvoyer tous les ans la mise à jour de leur cheptel à l’URGC, qui est en charge du suivi généalogique. Ce suivi permet de suivre l’évolution de la population et d’identifier quelles chèvres ont de la génétique Cou-clair du Berry. Sans lui, on ne peut pas espérer développer et faire reconnaitre la race : il est donc essentiel de bien renvoyer ces informations chaque année, en précisant les animaux partis et en déclarant les naissances.

notes_8x.png
2019_Crogiez-CP-URGC-Kombawa (2).jpg
2019_MArchandin_CP-URGC (1).jpg
2020- métropole Tours CP URGC (10).jpg

COMMENT FAIRE ?

Chevrettes ou croisement d'absorption ? Si vous êtes déjà installés avec une autre race, acheter des animaux Cou-clairs pour progressivement les remplacer peut s'avérer coûteux. La solution dans ce cas ? le croisement d'absorption ! Il vous suffit d'introduire un bouc Cou-clair du Berry à haut pourcentage génétique : les chevrettes nées la première année sont à moitié Cou-clairs, puis leurs filles à 75%, etc. En quelques années, vous pouvez convertir une grande partie de votre troupeau !

 

Trouver des animaux - Pour trouver un éleveur, vous pouvez contacter directement l’ARCCB (voir ci-dessous), et préciser les animaux que vous cherchez : nombre, sexe, âge… L'ARCCB recense chaque année les chevrettes disponibles, et pourra vous orienter vers un élevage adapté à votre demande. Pensez à nous prévenir en amont des mises-bas, surtout si vous souhaitez un lot important de chevrettes : la population est encore petite ! La préférence sera donnée aux projets situés autour du berceau de la race, pour favoriser les échanges d'animaux et la dynamique collective sur le territoire.

Prix des animaux - Chaque éleveur est libre de fixer ses prix, en fonction de ses contraintes et de ses coûts. Un barème indicatif de prix est actuellement à l'étude.

fiche généal.PNG

Les informations à noter - Lors de la vente, l’éleveur doit impérativement vous remettre une fiche d’informations généalogiques, avec les noms, numéros de boucle et pourcentage de génétique Cou-clair de chacun des parents des animaux vendus. Vous pourrez ainsi connaitre le pourcentage génétique de vos animaux, en faisant la moyenne de celle des deux parents : par exemple, une mère à 60% et un père à 80% donneront une chevrette à 70%. Et n’oubliez pas, si un animal est considéré comme Cou-clair du Berry à part entière à partir de 75%, toutes les chèvres avec une partie de cette génétique sont quand même importantes. En revanche, dans le cas du choix d’un mâle reproducteur, il est fortement conseillé de choisir un animal à plus de 75%. Gardez bien ces informations généalogiques, ce sont elles qui vous permettront de faire votre première déclaration de troupeau à l’URGC.

Coordonnées et suivi du cheptel - C’est le vendeur qui est en charge de transmettre vos coordonnées (mail et téléphone) à l’URGC, afin que vous soyez recontacté pour le suivi de votre troupeau. Si vous n’avez pas de nouvelles dans l’été qui suit l’accueil des animaux, n’hésitez pas à nous contacter directement.


Adhésion à l’ARCCB - L’adhésion à l’association est gratuite la première année, et le vendeur devrait vous proposer de remplir directement un bulletin d’adhésion à la vente ! Vous pouvez aussi le faire directement en ligne. C’est sans engagement, et cela vous permettra de soutenir la sauvegarde de la chèvre, et d’être mis en contact avec les autres adhérents.

VOUS CHERCHEZ DES ANIMAUX ? CONTACTEZ-NOUS !

Vous cherchez...
Vous êtes...

Merci pour votre envoi !

2021-Th Perrit - CP URGC AL (2)_edited_edited.jpg

La chèvre Cou-clair du Berry

Essai logo 2022 transp.png